Décès de Serge Huard - un leader de classe

Articles - Image d'intro

Serge Huard, l’un des trois cofondateurs du Comité d’action politique motocycliste (CAPM), est décédé durant la fin de semaine du 23 octobre.  Sa détermination, sa fervente conviction à lutter pour un traitement non discriminatoire de tous les motocyclistes par les autorités politiques et réglementaires, de même que son aptitude à insuffler cette ferveur à ses interlocuteurs ont certainement caractérisé son implication dans le monde québécois de la moto.

Celle-ci a d’ailleurs été reconnue à plus grande échelle lorsque Serge a été intronisé au Panthéon de la moto du Canada en 2016.  Serge était un érudit et un communicateur hors-pair.  Tant que sa santé le lui a permis, il n’a cessé d’étudier et d’écrire pour tenter de transmettre ses valeurs fondamentales de justice et d’équité au plus grand nombre d’entre nous.

C’est à lui que nous devons de nous avoir rappelé des règles de base comme : «Si on ne s’occupe pas de la politique, la politique va s’occuper de nous… à sa façon».  Il a aussi été l’instigateur du principe rassembleur de lutter contre la discrimination «envers les motocyclistes et entre eux».  Son intransigeance à s’assurer que les organisations de motocyclistes demeurent contrôlées par ces derniers et reflètent leurs attentes à tous les niveaux ne lui ont pas fait que des amis mais auront certainement permis à notre communauté de conserver son autonomie et d’avoir voix au chapitre en ce qui nous concerne.

Serge a été l’étincelle qui a allumé plusieurs d’entre nous impliqués à divers postes dans le monde de la moto.  Il a aussi été incroyablement efficace à entretenir la flamme tant que sa santé le lui a permis.  Les droits, les libertés et la sécurité des motocyclistes québécois seraient assurément moindres n’eut été de son dévouement et de son acharnement à combattre tout ce qui pouvait les compromettre.

Nous venons de perdre un phare.  Souhaitons que sa lumière perdure au travers de la relève qu’il aura pu éclairer car, comme il le répétait : «La liberté n’est jamais acquise».

Le CAPM, par la voix de ses administrateurs et de l’ensemble de ses membres, rend hommage à Serge pour son inestimable implication et offre ses plus sincères condoléances à son épouse et sa famille.

Retour à la liste des nouvelles